PAUL DALBRET

Auguste Paul Van Trappe, dit " Paul Dalbret ", né à Paris le 2 avril 1876 et mort à Marseille le 3 mars 1927, est un auteur-compositeur-interprète français.

En 1904 il est engagé au théâtre de l'Alcazar à Marseille. Il s'installe dans le quartier de Château Gombert dans le 13e arrondissement où il se marie le 29 mai 1906.

Source : Dictionnaire historique des rues de Marseille - Adrien Blès

Source : Dictionnaire historique des rues de Marseille - Adrien Blès

Source : BnF
Source : BnF
Ecouter en 80T/mn et commencer en extérieur !
SOURCE : BnF - LE RADICAL - 7 MARS 1939

SOURCE : BnF

LE RADICAL - 7 MARS 1939

Source : Google

Dalbret : souvent imité...., jamais égalé !

Dalbret : souvent imité...., jamais égalé !

1905

Enregistrements sur cylindres,

avant le disque Pathé 24 cm

LE TROUBADOUR ET " DE GOMBERT "

Nous savons maintenant que le nom des "Gombert", "de Gombert", "Gomberts"...., n'est pas seulement issu de la génération spontanée établie dans le Sud de ce qui allait devenir la France.
En ce début de millénaire, il y avait plusieurs noms de ce type établis un peu partout.

Parmi ceux-ci, nous en trouvons un qui fait partie d'un poême épique du Moyen Âge :"  De Gombert et les deux clercs ", rédigé par Jean Bodel dans le Nord, vers Arras.

Ce fabliau, écrit pour divertir les cours, raconte une histoire que nous pourrions dire d'assez "osée"..., mais il n'y a pas d'époque....

"Jean Bodel est un poète authentique, nourri des œuvres littéraires (particulièrement les œuvres épiques) de son temps et des décennies antérieures, soucieux de son art, mais aussi un jongleur, c’est-à-dire un artiste itinérant : la précision de ses notations topographiques indique un homme qui a voyagé. « Il fut le passe-avant, on pourrait dire le porte-bannière de trois générations d’écrivains qui devaient illustrer la grande ère “bourgeoise” artésienne » (Albert Henry)

Source  BnF

Source : BnF - Jean Bodel lisant un poème (1165 -1205)

Source : BnF - Jean Bodel lisant un poème (1165 -1205)

Source : Archive.org Université de Toronto
Résumé du fabliau

MAMAÏ ROSE

Personnage de la pièce d'Alphonse Daudet l'Arlésienne (1872), douloureuse figure de mère torturée par I'angoisse et representée avec une rare puissance dramatique.

Depuis que son fils Frédéric a renonce à épouser l'Arlésienne, elle vit dans une angoisse perpétuelle, craignant qu'il ne mette fin à ses jours.

Une aura de malheur l'entoure.

Daudet aurait conçu ce personnage en voyant une femme éplorée, sur le seuil d'une cabane, au bord de l'étang du Vaccarès, hélant désespérément quelqu'un dans la brume.

Telle nous apparaît Rose Mamaï

Source : Google

SOURCE : BnF - LES TABLETTES DU SOIR (AVIGNON) - 17 AOÛT 1943

SOURCE : BnF - LES TABLETTES DU SOIR (AVIGNON) - 17 AOÛT 1943

UNE TRAGÉDIENNE A CHÂTEAU GOMBERT...

UNE TRAGÉDIENNE A CHÂTEAU GOMBERT...
SOURCE : GALLICA - ARTISTICA - 6 MAI 1944

SOURCE : GALLICA

ARTISTICA - 6 MAI 1944

LE SPECTACLE " TÈ VÉ !

EN TOURNÉE A CHÂTEAU GOMBERT

LE SPECTACLE
UNE PREMIÈRE A CHÂTEAU GOMBERT

UNE PREMIÈRE A CHÂTEAU GOMBERT

SOURCE : BnF - LE RADICAL - 17 AVRIL 1934

SOURCE : BnF - LE RADICAL

17 AVRIL 1934